Mairie de Caylus
Place de la Mairie
82160 Caylus
tl: 05.63.67.06.17
contact

Accueil /Vivre à Caylus / Education/Jeunesse / Ecole Publique " Camp del Bosc "


Ecole publique "Camp del Bosc"

ECOLE Camp Del Bosc, 82160 CAYLUS

Tel : 05 63 67 06 68

Fax : 05 63 67 04 26

Courriel : ce.0820356S(at)ac-toulouse.fr

 

L’école est située à Camp Del Bosc, juste à côté de la maison de retraite avec vue sur le château.

L'équipe pédagogique se compose de 6 enseignants. Il y a 2 classes en maternelle et 5 classes en élémentaire. Les groupes classe se font en fonction des effectifs.

Mais l'effort est fait sur les classes du cycle 2 où l'on privilégie un CP pur, à faible effectif, l'apprentissage de la lecture étant un moment important de la scolarité.


Enseignantes de maternelle : Céline Lallemand / Virginie Hoarau et Jennifer Jacsont. Les enseignantes sont bien épaulées par du personnel municipal qualifié : Anne Dominique Lamotte et Martine Carpéna / Corinne Bouméridja-vie.


Enseignants de l’élémentaire : Brigitte Colin, Dominique Rouard / Claire Lafage, Melinda Templier, Véronique Neulat et Céline Richard.

Le directeur, Dominique Rouard, est déchargé pour la direction le mardi et 1 mercredi sur 4. Il assume des fonctions de maître-formateur le lundi. Il enseigne en classe de CE1 le jeudi, le vendredi et un mercredi sur 2.

Deux séances d'anglais par semaine sont proposés aux élèves à partir du CP et une initiation est faite aux élèves de maternelles.

Fonctionnement :

L’école fonctionne les lundis, mardis et jeudis de 9h à 12h et de 13h30 à 16h, le mercredi de 9h à 12h et le vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 15h.

Le vendredi, des activités pédagogiques complémentaires (APC) sont proposées aux élèves par les enseignants. Elles durent une heure, de 15h à 16h et plusieurs activités sont possibles :

  • Arts visuels.

  • Jeux mathématiques et jeux de langue.

  • Lien intergénérationnel.

  • Reportages.

  • Création et montage de film d'animation.

  • Ateliers philosophiques.

   Ces ateliers sont susceptibles d’évoluer ainsi que les groupes au cours de l’année.

En parallèle à ces APC, de 15h à 16h, des APS (activités périscolaires) sont proposées par la municipalité et la communauté des communes :

  • Jeux de société.

  • Création de bande dessinée.

  • Origami.

  • Blog de l'école.

Une aide aux leçons est proposée par la municipalité, pour les enfants restant à la garderie, de 16h30 à 17h et de 17h à 17h30.

Pour des raisons de sécurité, les maternelles fonctionnent indépendamment des élémentaires. Les plus jeunes peuvent bénéficier de la cour sans les « grands » avec des récréations décalées. De même, il y a deux réfectoires, le réfectoire des maternelles où 4 adultes sont présents pour servir et aider les enfants à couper la viande…

La sieste est assurée pour les petits, chacun ayant son lit et ses draps, une ATSEM étant présente pour assurer la surveillance. Le réveil se fait de façon échelonnée, le rythme de chacun est respecté.
Deux services de cantine sont proposés aux élémentaires, une à 12h et l’autre à 12Hh40 (moins d’enfants, moins de bruit).

Un service de garderie est proposé dès 7h30 et après l’école jusqu’à 18h15 (Mmes Sandrine Tabarly et  Sandrine Solanilla).

Autre personnel municipal intervenant sur l’école : Mmes Christine Piquenot, Amélie Roques, Marie-Thérèse Girme et Juliette Collet.

Personnel de la communauté des communes : Sophie Vanhove et Gaétan Godfriau.

Inscriptions à l’école :

L’école accueille les enfants à partir de 2 ans.
Pour les enfants non encore scolarisés, les familles doivent se rendre à la mairie avec le livret de famille et un justificatif de domicile avant le mois de décembre de l'année précédente de préférence. 
Pour les élèves scolarisés dans une autre école, ils doivent en plus apporter le certificat de radiation.
Dans un deuxième temps, les familles doivent prendre contact avec le directeur pour l’admission. Ils ramèneront le certificat d’inscription (si délivré par la mairie), le certificat de radiation, le livret de famille, les photocopies des vaccinations obligatoires ou le carnet de santé.

Les axes du projet d'école:

AXE 1 : Améliorer les parcours scolaires

Premier levier : améliorer la fluidité des parcours et assurer leur continuité entre l'école et le collège.

En maternelle : assurer la progressivité des apprentissages, conduisant pas à pas l'enfant de maternelle jusqu'au seuil de l'école élémentaire, en lui offrant le temps et les stimulations dont il a besoin.

ASSURER LA PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES et garantir un cadre de fonctionnement propice au travail et à la réussite de chacun

Pratiques professionnelles :

Cohérence dans la façon d'enseigner.

Attentes de chacun en lien avec les attentes communes et les attentes institutionnelles.

Développer une approche, commune et partagée, de l'acte d'enseigner.

Outils partagés des enseignants :

Élaboration de dispositifs et d'outils communs, évolutifs au sein d'un cycle mais aussi inter-cycle.

Lisibilité, traçabilité des outils de la maternelle jusqu'à l'entrée au collège.

Documentation commune, mutualisation des outils.

Outils des enfants :

Cohérence dans les outils donnés, utilisables d'un cycle à l'autre ou pouvant évoluer.

Outils pour un parcours de l'élève visible et adapté.

Problématique :

Outiller les élèves pour plus de réussite.

Rendre plus cohérent les parcours scolaires des élèves afin qu'ils puissent mieux savoir ce que l'on attend d'eux, pour qu'ils soient mieux outillés et donc plus autonomes.

Deuxième levier : renforcer les acquis des élèves, améliorer leurs résultats

Améliorer la maîtrise des compétences du socle commun : enseigner les domaines et les disciplines.

En maternelle, aider chaque enfant à acquérir une première forme d'autonomie et s'approprier les connaissances et les compétences nécessaires à la réussite des apprentissages fondamentaux, notamment dans les domaines du langage non verbal, du langage oral, et du devenir élève, en ayant soin de personnaliser les chemins qui mènent aux compétences attendues en fin de grande section ( en se gardant de tout apprentissage prématuré)

 

AXE 2 : Prévenir la difficulté scolaire

Premier levier : améliorer l'efficacité et l'articulation des dispositifs d'aide, dans le cadre du PPRE, qui, au seuil du collège, prendra la forme d'un PPRE passerelle.

En maternelle : améliorer l'efficacité et l'articulation des dispositifs d'aide, qui prendront essentiellement la forme d'interactions langagières organisées en groupes restreints.

Diagnostic :

Constat au niveau national : 1 élève sur 2 qui rentre au collège, est considéré comme en difficulté en lecture telle que cela puisse gêner son parcours au collège.

L'enseignement est basé sur l'activité du groupe classe. Les écarts se creusent entre les bons et les plus en difficulté.

Le résultat des évaluations montre une faiblesse en :

Maîtrise de la lecture En CE1, manifester sa compréhension du texte par un résumé, reformulation et réponse à des questions sur texte dans les deux dernières années.

En CM2, c'est repérer les effets de choix, donner une interprétation

En production d'écrit, faiblesse dans les 2 niveaux,

En CE1, concevoir et écrire un texte,

En CM2, rédiger différents types de texte.

En vocabulaire, En CE1, les synonymes

En CM2, c'est l'utilisation du contexte pour comprendre un mot

En orthographe, En CE1, les mots les plus fréquents et les mots invariables.

En grammaire, la conjugaison des verbes pose problème en CE1 comme en CM2

En mathématiques, En CE1, résoudre les problèmes

En CM2 idem et lire ou produire des tableaux et les analyser.

Problématique :

Qu'est-ce que l'on fait pour les élèves en difficultés, le dernier tiers de la classe ?

Diminuer l'écart et prendre en compte ce tiers de la classe.

Deuxième levier : faire évoluer les pratiques professionnelles.

En maternelle : faire évoluer les pratiques professionnelles en se gardant de toute forme d'organisation mécanique ou figée.

Problématique :

Mettre en place des modalités de fonctionnement permettant de réduire les écarts et de traiter au mieux la difficulté

 

AXE 3 : Améliorer les relations entre l'école et les familles

Premier levier : Améliorer la communication avec les familles de sorte qu'elles puissent se représenter l'école comme lieu de valorisation des réussites des élèves, de promotion de l'estime de soi et de la sollicitude.

En maternelle : améliorer la communication avec les familles, en institutionnalisant des rencontres vouées à valoriser l'estime de soi des enfants et de leurs parents.

Problématique :

Amener les parents vers les phases d'évaluation. Les faire venir, pour que l'école permette un lien éducatif. Les intéresser aux problèmes éducatifs des enfants afin qu'il y ait une convergence d'intérêts. Les parents doivent être associés et pas seulement destinataires.

Deuxième levier : Favoriser l'implication des familles dans le suivi des résultats scolaires, renforcer leur adhésion aux dispositifs d'aide proposés durant et hors temps scolaire, et définir précisément la politique de l'école en matière de travail personnel, en concertation avec les parents, les partenaires et le collège de secteur.

En maternelle : favoriser l'implication des familles dans le suivi des progrès des enfants.

Problématique :

Former des parents acteurs avec une bonne connaissance mutuelle : ce que l'on attend, des bonnes pratiques (sans donner de leçon mais dégager des convergences) pour créer des conditions favorables à la réussite de tous.

 

Axe 4 : Mettre en valeur la singularité de l'école et sa volonté d'ouverture.

Premier levier Construire et faire vivre le parcours culturel des élèves en conjuguant en particulier l'enseignement de l'histoire des arts avec l'exploitation des ressources locales, parcours culturel qui devra être transmis au collège de secteur.

En maternelle : construire et faire vivre le parcours culturel des enfants (intégrant sensibilisation artistique, nourrissage culturel et activité physique), sans négliger l'exploitation des ressources locales.

 

Problématique :

Travailler sur le climat d'école en proposant des actions fédératrices et permettant l'identification à un groupe.

Programmer et articuler les actions à travers les cycles

Organiser les rencontres et les expériences sensibles

Nourrir les autres domaines et faire des liens

Garder des traces

Deuxième levier : assurer la continuité linguistique par l'enseignement d'une même langue vivante tout au long du parcours, dans la perspective de la validation du niveau A1 du CECRL pour tous les élèves de l'école primaire.

 

Proposer une continuité dans l'apprentissage de l'anglais avec un bain dès la maternelle (comptine,

 

Ecole Numérique Rurale:

Depuis la rentrée 2010, l'école a été retenue dans le cadre des écoles numériques rurales. Ainsi, enseignants et élèves disposent d'un matériel informatique performant:

2 tableaux blancs interactifs  http://fr.wikipedia.org/wiki/Tableau_blanc_interactif,

5 vidéo projecteurs
,

un équipement classe numérique avec 9 ordinateurs portables.

Quelques exemples d'actions menées sur l'école:


Participation au prix chronos en lien direct avec les résidents de la maison de retraite.
Projet coopératif de chorale d'école de la GS au CM2 « Les grillons enchantés » qui se produisent à Un travail sur le thème du théâtre en partenariat avec des professionnels, comédiens et metteurs en scène. Les élèves se produisent chaque année au théâtre de l’Espace des Augustins » à Montauban, participent aux rencontres nationales lorsqu’elles sont organisées dans la région. Des représentations publiques sont proposées sur le village, à la maison de retraite.

Sorties régulières au théâtre (Villefranche, Montauban, Toulouse...),
Classes de découvertes (en général 5 jours et 4 nuits). Les dernières ont eu lieu en montagne avec randonnée ou classe sportive vélo/Randos/ Spéléologie pour les plus grands, nuit en refuge, maison des loups, centrale électrique... l'autre à Saint Sernin sur Rance avec course d'orientation, l'arbre hôte de vie, traces et indices en forêt..., la 3ème à la base du Célet avec Escalade, randonnée...